Ne remplir qu’une seule grande valise pour deux personnes quand on part une semaine en vacances en plein hiver, c’est possible !

En terme d’ « hiver », on ne peut pas trouver beaucoup plus froid en France (sauf à aller en haute montagne) car nous avons mis le cap sur l’Alsace en plein mois de février. Depuis deux ans, on s’exerce à réduire le contenu de nos valises cabines et/ou valise en soute au strict nécessaire. En été, c’est tellement plus simple qu’en hiver, alors pour ne rien oublier ou ajouter en trop, je vous propose ma méthode en 5 étapes pour préparer votre valise minimaliste pour des vacances hivernales réussies !

1 - D'abord jeter un oeil à la météo

Cela paraît bête à dire mais on peut se laisser surprendre par le temps qu’il fera sur notre lieu de vacances si on ne prend pas 2 mn pour regarder les températures prévues, s’il pleuvra ou s’il fera plutôt beau. Ces informations doivent vous permettre d’anticiper le fait que vous aurez peut-être besoin d’un ou deux parapluies, ou plutôt de lunettes de soleil, voire des deux !

Pensez aussi à choisir la paire de chaussures la plus adaptée à la marche tout en vous tenant chaud et en résistant à la pluie ! Pour ma part, je ne prends qu’une seule paire de chaussures et un seul manteau afin de ne pas encombrer la valise, il faut donc que les chaussures soient confortables et qu’elles aillent avec toutes mes tenues.

alsace vacances hiver
Un jour de grand soleil peut cacher des journées pluvieuses. Photo : Quartier de La Petite France, Strasbourg.

2- Je prends en compte mes bonnes habitudes

J’ai bien écrit « bonnes » habitudes 😉 Il s’agit de noter ce que vous faites chez vous le matin et le soir, que vous pourrez difficilement retrouver à l’hôtel, dans la chambre d’hôtes ou chez vos hôtes Airbnb, et qu’il faut donc prévoir d’emmener.

Me concernant, il s’agit d’emporter avec moi un petit sachet d’infusion en vrac pour le soir, un autre de thé en vrac pour le matin, une boule à thé pour faire infuser tout cela, et des graines de chia (ça renforce mes ongles!). J’aurais pu pousser le vice jusqu’à emporter une tablette de chocolat noir mais je pense qu’on trouvera sur place de quoi satisfaire notre gourmandise, ahah!

3 - Je liste et catégorise le contenu de ma valise

Je vais être honnête avec vous : nous prenons une petite valise cabine en plus de la valise en soute car je transporte mon ordinateur portable et mon appareil photo, il est donc hors de question qu’ils voyagent en soute! Mais le peu d’affaires que j’ai entreposées autour tiendraient largement dans la grande valise, mon honneur est donc sauf ! 😉

Pour véritablement ne rien oublier et ne pas surcharger votre valise, je vous conseille de noter sur une feuille de papier TOUT ce que vous avez à y ranger, et de dessiner une petite case à cocher une fois que c’est dans la valise. Soyez précis, écrivez par exemple : « pulls x 2 ».

Faites des catégories

J’ai divisé le contenu de notre valise en grandes familles afin d’y voir tout de suite plus clair et de gagner du temps lors du remplissage du bagage.

Voici les catégories que j'ai faites :  
  1. Food : ce que nous emmenons avec nous pour nous sustenter durant le trajet vers notre destination de vacances, mais aussi ce dont nous avons besoin sur place chaque jour (chia, infusion, thé),
  2. Courses : le nécessaire pour faire des achats le plus zéro déchet possible (lire point 5),
  3. Sac à main : le contenu de mon sac à main. Je déleste mon porte-feuilles des cartes liées à Toulouse dont je n'aurai pas besoin (Vélô'Toulouse, piscine, carte de fidélité à la librairie, etc.),
  4. Vêtements : j'énumère ce que chaque personne emmène et dans combien d'exemplaires,
  5. Accessoires : bonnets, gants, mouchoirs lavables, boules Quiès (au cas où), etc.,
  6. Salle de bain : tout ce qui rejoint notre trousse de toilette, de l'oriculi au shampoing solide, en passant par les huiles essentielles contre le mal de tête (menthe poivrée) ou les virus (ravintsara). C'est le moment de penser à la crème nourrissante pour le corps indispensable après une journée passée dehors, et à n'emporter qu'une tube de crème pour le visage pour deux,
  7. Maquillage : je me concocte une mini trousse de toilette avec mon nécessaire beauté,
  8. Lecture : un ou deux livres par personne ; un guide ou deux à propos de la destination de vacances.

Pour rester dans le pratique : n’hésitez pas à compartimenter votre valise grâce à des sacs ou totebags : les sous-vêtements par ci, les chaussettes par là, la nourriture dans un autre sac… C’est très pratique pour éviter d’avoir une valise en bordel le lendemain de son arrivée. N’oubliez pas non plus un ou deux grands sacs à linge sale.

Astuce mini pot :

Mon déo du moment est super efficace. Problème : il est quasi neuf et son pot en verre pèse lourd. Qu’à cela ne tienne, je transvase une partie de ce déo crémeux dans un tout petit pot récupéré d’un échantillon.

Dès que vous le pouvez, transvasez le strict nécessaire dans un contenant miniature, vous y gagnerez en poids et espace dans la valise.

déo zéro déchet

4 - Je prépare ma tenue de voyage

robe lin hiver

Les vêtements les plus épais, les plus lourds, je les porte directement sur moi. S’ils ne sont pas nécessaires avant de prendre l’avion, je garde au moins à portée de main mon bonnet, mes gants et mon écharpe pour vite pouvoir les enfiler dès mon arrivée.

En plus de deux pantalons, j’ai emporté avec moi ma robe préférée. Très épaisse et en lin, elle tient encore plus chaud qu’un pantalon ! Son seul défaut est de ne pas s’accorder avec mon manteau, mais ça, je ne l’ai pas immortalisé en photo !

Robe : Son de Flor, en lin, fabriquée en Lituanie.

5 - Je prévois un kit d'achats zéro déchet

Le défi du quotidien pendant les vacances sera de créer le moins possible de déchets. Pour cela, il faut prévoir un maximum. Étant donné que nous logerons chez l’habitant, nous aurons à disposition de quoi cuisiner pour les repas, mais nous prévoyons de manger assez souvent au restaurant.

Voici mon mini kit d’achat pour des vacances zéro déchet :

  • Dans un totebag fin et léger qui reste dans notre sac à dos, nous glissons :
  • plusieurs sachets à vrac,
  • une serviette de table (une pour deux, à vrai dire) que je range dans un petit sac à vrac,
  • une petite fourchette cuiller (une Georgette) en matériau compostable donc léger. Pratique pour manger une pâtisserie n’importe où en balade,
  • une boîte en plastique légère et pratique pour acheter des ingrédients qui ne sont pas secs.

En plus de cela, nous transporterons avec nous une grande gourde non isotherme (plus léger) afin de pouvoir nous hydrater à notre guise.

serviette de table zero dechet
Jamais sans ma serviette de table!
Remplacer les bouteilles plastique par des gourde.
Bouteille en inox Two Thirds.

Quelles sont vos bonnes astuces pour voyager léger ?


Lucie Paimblanc

Blogueuse engagée et gourmande. Journaliste touche-à-tout. Auteure de ce blog bienveillant qui t'aide à devenir écolo et réduire tes déchets sans douleur.

Cela pourrait vous intéresser

Privacy Preference Center