Ils sont tous jeunes et méritent d’être connus pour leur engagement dans la réduction des déchets. Qu’il s’agisse d’alimentation ou d’objets, ces six sites et applications pourront vous donner un coup de pouce dans votre quotidien pour cesser de jeter ce qui ne devrait pas l’être.

Si vous pensez que cet article peut intéresser une personne que vous connaissez, envoyez-lui!

 To good to go – anti gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire est souvent montré du doigt par les médias, cela ne me surprend donc pas de voir des entreprises émerger dans le secteur. « To good to go » (trop bon pour être jeté, en français) est une application pour smartphones (iPhone et Androïd) à destination des commerçants de bouche et des citadins, les premiers proposant à prix réduit leurs invendus. J’ai téléchargé l’application qui me géolocalise et me propose par exemple de commander pour 5€ au lieu de 15€ des invendus d’une boulangerie et d’aller les chercher sur place entre 20h et 20h30. Par définition, on passe commande sans savoir ce que l’on aura.
L’appli est très simple d’utilisation donc efficace. J’aime la phrase « Pensez à prendre votre propre sac afin de réduire l’utilisation d’emballage jetable. » L’appli est très récente, peu de restaurants sont déjà référencés, mais on peut recommander des commerçants ici afin d’élargir l’offre et réduire le gaspillage alimentaire.
-▸ Application gratuite pour les utilisateurs. toogoodtogo.fr

Food Swap’ers – anti gaspillage alimentaire

Un tiers, soit 33% des aliments produits sur Terre partent à la poubelle. Pour tenter de faire reculer ce nombre, le mouvement Food Swap’ers est né au Etats-Unis et vient d’apparaître à Toulouse grâce à deux étudiantes (je vous en ai déjà parlé dans cet article). Les particuliers sont les premiers responsables du gaspillage alimentaire en France, c’est donc nous qui sommes appelés à agir en faisant don ou en échangeant nos restes de repas. On ne parle pas ici des miettes d’un repas de troc de parts d’un plat ou dessert fait-maison. Tout est gratuit, de l’inscription sur le site à l’échange avec les gens de votre ville ou quartier.
-▸ Site web français. FoodSwapers.com

★ My Farmers – l’achat direct au producteur

Acheter directement au producteur, sur son exploitation, fait partie d’une démarche responsable. Pourtant, pas facile jusque là de trouver les producteurs qui sont autour de chez soi ou sur la route des vacances. Pour répondre à ce problème, un Anglais installé en France et fan de nos produits artisanaux a créé My Farmers. Les producteurs sont localisés sur une carte et triés selon des catégories alimentaires. L’application est jeune et continue d’évoluer pour proposer plus de catégories en fonction de la demande et surtout délivrer plus d’adresse de producteurs.
-▸ Application française, gratuite pour les utilisateurs. MyFarmers.fr

★ Meeli – une box cuisine zéro déchet

Le monde des box qui nous simplifient la vie vient d’être rejoint par deux entrepreneuses, Julie et Sophie, qui ont lancé Meeli, à Toulouse. J’ai testé et beaucoup aimé le concept qui permet de recevoir le vendredi soir une box cuisine composée d’ingrédients emballés dans des bocaux et sachets en tissu consignés. Les producteurs sont locaux, en bio et raisonné et la chef qui élabore les recettes travaille en suivant la même philosophie {local-saisonnier-sain}. Pour le moment, il faut habiter Toulouse pour pouvoir commander la box mais n’hésitez pas à suivre Meeli sur les réseaux sociaux si vous aimez leur engagement.
-▸ Site web toulousain. Meeli.fr
Réduction de 5€ sur toute commande jusqu’au 28 février 2017 avec le code HAPPYMEELI

★ Le Petit Marché – don et vente d’objets d’occasion pour les enfants

On connaît Le bon coin pour les ventes d’objets d’occasion mais aucun site n’était jusque là dédié aux jouets et vêtements pour enfants. Le Petit Marché est né de la volonté d’une jeune maman de trouver facilement, autour de chez elle, des personnes qui vendent, donnent ou souhaitent acheter du mobilier, de la décoration, des jouets, des vêtements d’occasion pour enfants et adolescents. Aurore a lancé le site fin 2016 en espérant que les personnes qui échangent ou achètent via Le Petit Marché favorisent la proximité avec les vendeurs pour ne pas générer de nouvelles dépensent énergétiques dans le transport d’objets. Le Petit Marché peut aussi être une plateforme intéressante pour les créatrices qui produisent peu et souhaitent vendre en ligne.
-▸ Site web français. Lepetitmarche.co
A l’inscription sur le site, vous obtenez automatiquement 50 crédits. Aurore vous en offre 50 de plus en suivant le lien suivant.

★ Mutum – prêts et emprunts gratuits d’objets

On sort du monde de l’achetable et du vendable pour entrer dans celui du prêt gratuit et garanti. Dans sa charte, Mutum « se positionne comme un tiers de confiance et est garant des échanges sur le site ». Si vous avez des objets de bricolage, des livres ou tout autre gadget ou ustensile utile mais qui ne vous sert pas tous les jours, faites-en profiter un voisin grâce à Mutum! En cherchant à réduire la taille de nos poubelles, il faut bien en passer par le troc, l’emprunt et l’occasion, ce site semble parfait pour nous y aider.
-▸ Site web français et gratuit d’utilisation. Mutum.com

Lequel de ces sites ou applications vous convient le mieux?
Avez-vous des retours d’expérience ou d’autres sites à recommander?

♡ Retrouvons-nous sur Instagram, Twitter et Facebook pour encore plus de partage! ♡


Lucie Paimblanc

Blogueuse engagée et gourmande. Journaliste touche-à-tout. Auteure de ce blog bienveillant qui t'aide à devenir écolo et réduire tes déchets sans douleur.

Privacy Preference Center