Acheter bio, local, de saison et sans emballage est le combo idéal pour la planète, notre santé et notre porte-monnaie. Je vis à Toulouse mais le schéma que je vous propose ci-dessous est transposable dans la plupart des grandes villes de France.

L’Amap : légumes et pains bio

On va chercher un soir par semaine notre panier de légumes qui ont été cueillis quelques heures avant. Ils sont bio, de saison, par définition locaux, et les quantités sont cueillies en fonction du nombre de paniers à préparer donc pas de gâchis. Le couple de producteurs de mon Amap est installé à 70 km du lieu de distribution, ils font un trajet aller-retour par semaine et emmènent en même temps le pain bio qui est fait par des paysans-boulangers du même village qu’eux. Bilan carbone réduit au max’ et de super produits à la clé! Le plus de l’Amap: les clients s’engagent pendant un an auprès d’un producteur en lui donnant en début d’année plusieurs chèques qu’il va encaisser chaque trimestre, lui assurant une certaine stabilité financière et plus de sérénité.

 

Vous aimerez : Comment j’arrête d’acheter des aliments emballés

 

Les boutiques de vrac local

Tous les produits secs dont j’ai besoin pour cuisiner sont en vente dans les boutiques de vrac. Je privilégie celles qui se fournissent localement, surtout que dans ma région, tout pousse, et souvent en bio. C’est aussi le moment de tenter de nouveaux produits, nouvelles saveurs.

Les magasins de producteurs

Une boutique où j’allais très souvent lorsque je n’habitais pas loin, c’est Ferme Attitude. J’en avais parlé sur mon blog jeveuxtoutgouter.com après avoir interviewé Muriel Porry qui gère les deux magasins Ferme Attitude en centre ville de Toulouse. Les producteurs sont sociétaires de Ferme Attitude, ils habitent tous en Occitanie et nous offrent une très grande variété de produits de très bonne qualité. Malheureusement, beaucoup de produits sont emballés dans du plastique mais on trouve aussi des bocaux, des farines dans des sachets en papier, des vins, des légumes en vrac, du pain, etc.

chou-rouge

Les supermarchés coopératifs (les coop)

Depuis que La Louve a ouvert l’automne dernier à Paris, on entend de plus en plus parler du concept de supermarchés coopératifs. J’avais découvert cela en 2012 à Bayeux (Calvados) où la Coop Bio fonctionne comme toutes les autres: grâce à l’implication de ses clients-membres dans les tâches administratives du magasin. Ce substitut associatif au supermarché est une solution qui plait en ville car les adhérents deviennent acteurs de leur consommation en sélectionnant les produits qu’ils mangeront avec pour ligne directrice de puiser dans les territoires à proximité et de privilégier le bio et le durable. En plus d’aliments de qualité, ce circuit court leur assure des prix bas. Adhérer à une coop c’est donc être consommateur mais aussi acteur; quelques heures par mois, il faut à tour de rôle s’occuper d’ouvrir la boutique, tenir la caisse, remplir les rayons, faire le ménage, etc. A Toulouse, La Chouette Coop a trouvé un local après un appel au financement participatif. Pour 3 heures de travail par mois, les membres viennent retirer sur place leur commande. Le projet continue d’évoluer et de nouveaux membres sont acceptés.

 

Vous aimerez aussi : Slowconcept, boutique d’upcycling et d’artisanat

 

La Ruche qui dit Oui !

God blessed me en mettant sur ma route Odile, la première abeille de France. Odile a monté la première Ruche qui dit Oui! de France au Fauga, au sud de Toulouse. Mais elle ne s’est pas arrêtée là et en a fondé une seconde pour livrer les Toulousains dans leur fief. Odile est passionnée par son travail et par les producteurs, ça se sent! Elle se rend souvent sur les exploitations, parfois avec ses clients, et partage sa vie en ruche sur ses réseaux sociaux. Dans la Ruche d’Odile, j’aime commander des fruits, des patates douces (françaises, c’est si rare!), des fromages, de la faisselle (je ramène le contenant la fois suivante). Je pourrais aussi acheter de la super viande mais elle est emballée sous vide donc ça ne rentre pas dans les critères de cet article 😉

Les marchés de producteurs

Aller sur les marchés c’est presque comme acheter en Amap: on court-circuite le chemin traditionnel de la distribution. Sortez dans votre ville et ses voisines pour découvrir les marchés et surtout leurs producteurs. Un producteur local vendra normalement les produits de saison cueillis à maturité dont le bilan carbone est bien plus faible qu’un produit qui a fait un arrêt par le marché d’intérêt national. On trouve beaucoup de légumes, fruits, pains et formages bio sur les marchés. Pour les Toulousains, je vous recommande les marchés de Saint-Aubin, de Victor-Hugo (pas pour les fruits et légumes) et de Blagnac (fort recommandé par mon amie Nadine).

Les artisans

Pour la viande et le fromage, le pain et le poisson, je fais confiance aux artisans. Le boucher, le poissonnier, le fromager, le boulanger… Je prévoie mes achats et emmène avec moi les contenants nécessaires pour éviter de me retrouver avec de nouveaux emballages éphémères. Les bons artisans connaissent les producteurs et leurs produits; via eux, on reprend contact avec a réalité, le travail manuel, et le prix réel des choses.

img_2466

Les Biocoop

Pas toutes, j’imagine que cela dépend du/de la gérant(e), mais les Biocoop essaient de s’approvisionner localement. Je vois la Biocoop Grandeur Nature près de chez moi qui a beaucoup de fromages des environs, et du reste de la France. On peut d’ailleurs venir avec nos propres boîtes pour en acheter à la coupe. Le rayon vrac permet d’acheter farines, sucres, céréales, riz, légumineuses, oléagineux, etc. Les fruits et légumes sont aussi bien sûr vendus en vrac mais méfiez-vous des provenances et du respect des saisons!

Où faites-vous vos achats?
Avez-vous réussi à bannir les supermarchés?

♡ Retrouvons-nous sur Instagram, Twitter et Facebook pour encore plus de partage! ♡


Lucie Paimblanc

Blogueuse engagée et gourmande. Journaliste touche-à-tout. Auteure de ce blog bienveillant qui t'aide à devenir écolo et réduire tes déchets sans douleur.

Cela pourrait vous intéresser