À 1h30 de Toulouse, l’abbaye de Fontfroide vous réserve un extraordinaire voyage à l’époque du catharisme. Fondé il y a plus de 900 ans sur les terres du Vicomte de Narbonne, cet imposant monastère cistercien ne se révèle qu’aux promeneurs curieux et patients. Seule une croix de fer érigée sur le mont le plus proche indique sa présence aux automobilistes et cyclistes. Mais la visite vaut le détour, d’autant qu’elle est aussi bien accessible pour les adultes que les enfants, appuyée par un guide interactif sur tablette.

abbaye de Fontfroide
Une abbaye calme, cachée au coeur des montagnes cathares

Fontfroide, une abbaye catholique en pays cathare

En 1209, le pape Innocent III ordonne la première croisade contre les hérétiques : les cathares. Aussi appelés « bons hommes et bonnes femmes » ou encore « Albigeois » -en raison de leur origine géographique-, ces croyants qui prônent d’autres pratiques que celles alors admises par l’Église seront chassés et tués durant deux siècles, jusqu’à ce que le catharisme périsse à jamais.

L’abbaye cistercienne de Fontfroide, sur la commune de Narbonne, est au coeur de la zone de combats. Les châteaux cathares tels que Quéribus, Peyrepertuse, Montségur, ou encore la cité de Carcassonne ne sont qu’à quelques kilomètres. Ce sont les derniers bastions cathares, où les opprimés résistent autant que faire se peut à leurs bourreaux.

Fontfroide a reçu entre ses murs l’une des figures les plus sanglantes de l’Inquisition : le pape Benoît XII, simple Jacques Fournier, à l’époque où il est abbé du monastère. Le roman historique d’Emmanuel Le Roy Ladurie, Montaillou village occitan, est justement basé sur les informations laissées par écrit par Jacques Fournier. On y découvre la psychologie effrayante d’un homme sans pitié pour ceux qu’ils appellent « hérétiques ».

fontfroide jardins
L'église de l'abbaye se découvre depuis les hauteurs des jardins à l'italienne.

Des jardins médiévaux classés

Une fois les bâtisses explorées, il vous reste à flâner dans la roseraie et le jardin arboré qui s’élève au-dessus des toits. Ces jardins en terrasse, où sont cultivés fruits, légumes et herbes aromatiques, sont classés « Jardin remarquable ».

Ces jardins remontent au XVIe siècle mais ont subi un incendie au XXe et ont dû être remaniés. L’abbaye certifie que depuis 2008, ses jardiniers n’utilisent plus de produits chimiques pour traiter et entretenir les plantes, et ont été formés aux méthodes naturelles comme la fabrication de purins.

Deux parcours permettent aux visiteurs de s’approprier les jardins de Fontfroide, d’une part le parcours historique, qui retrace l’histoire des jardins depuis le Moyen Âge, et d’autre part le parcours paysager qui emmène le visiteur au sommet de ces jardins.

abbaye de fontfroide
La cour de l'abbaye où s'effectuaient les différents travaux quotidiens, autour du puits.

Pratique

L’abbaye de Fontfroide se visite toute l’année, à l’exception du 25 décembre et 1er janvier. L’entrée adulte est à 11,50€ sans guide. Pour les enfants, des parcours multimédias ont été préparés sur tablette avec casque afin qu’ils découvrent les lieux de façon ludique.

Vous y trouverez aussi un gîte, un caveau avec les vins de l’abbaye, une boutique de produits locaux et artisanaux, et un restaurant.

Chaque année, la fête des plantes et du massif revient début mai. Cette année, elle aura lieu les 5 et 6 mai et accueillera 60 exposants.

Vous accédez à l’abbaye par la route depuis la sortie Narbonne Sud.

Plus d’infos sur Fontfroide.com

Slow Tourism

Le concept récent de « slow tourism », ou « tourisme lent » fait référence à un tourisme de proximité, où l’on prend le temps d’observer, de s’imprégner du lieu et de s’instruire. Ces incitations vont à l’encontre du tourisme de masse, très consumériste, où les voyageurs goûtent à peine à une destination avant de s’embarquer pour la suivante.

Le slow tourism invite aussi à se déplacer avec des moyens de transports moins polluants, à commencer par le train. Vous pouvez cependant penser au covoiturage afin de faire des trajets à quatre ou cinq plutôt qu’à deux.

abbaye de Fontfroide
abbaye de Fontfroide
Une abbaye calme, cachée au coeur des montagnes cathares

Êtes-vous déjà adepte du slow tourism ?

Quelles sont les destinations locales que vous préférez ?


Lucie Paimblanc

Blogueuse engagée et gourmande. Journaliste touche-à-tout. Auteure de ce blog bienveillant qui t'aide à devenir écolo et réduire tes déchets sans douleur.

Cela pourrait vous intéresser

Privacy Preference Center