Les neuf mois de grossesse sont une période à part dans la vie d’une femme. Il faut surveiller son alimentation, son activité physique, éviter de stresser mais aussi éviter un grand nombre d’ingrédients suspects, lesquels se cachent dans les cosmétiques, les crèmes, les soins de consommation courante. En adoptant une routine simple et naturelle, vous éloignez de vous ces éléments perturbateurs et préservez votre bien-être et celui du foetus.

Pour celles qui ne sont pas déjà adeptes des produits naturels, la grossesse peut être la première occasion de s’y mettre. En effet, on s’inquiète des ingrédients qui composent nos produits d’hygiène, de soin et le maquillage que l’on met chaque jour. Avec quel impact sur notre foetus ? Les perturbateurs endocriniens sont pointés du doigt depuis des années quant à leur potentiel effet néfaste sur les hormones des uns et des autres. Des scientifiques et médecins demandent leur retrait des produits d’hygiène courante mais rien ne bouge encore. C’est donc au consommateur de s’informer et d’être prudent.

 

Un changement pas si compliqué

Rassurez-vous, c’est assez simple de vous mettre aux produits bio et d’éloigner ainsi les ingrédients toxiques. À l’heure du numérique, vous pouvez même acheter vos nouveaux cosmétiques et produits de soin en ligne si vous ne savez pas où les trouver près de chez vous.

Actuellement dans mon huitième mois de grossesse, j’ai envie de vous partager mes conseils pour savoir quels produits éliminer de votre routine et lesquels introduire (et où les trouver facilement) pour adopter de nouvelles habitudes saines pour vous et votre futur bébé. J’espère que cet article pourra aider celles qui sont en quête de solutions concrètes pour apporter plus de naturel dans leur salle-de-bain et arrêter définitivement les produits aux ingrédients douteux. N’hésitez pas à me partager vos retours en commentaire de l’article, c’est toujours un plaisir de vous lire !

Le cas des huiles essentielles

Attention, bien que les huiles essentielles soient un ingrédient naturel, leur utilisation pendant la grossesse est parfois contre-indiquée. Certaines sont à totalement proscrire, d’autres peuvent être utilisées à certains stades de la grossesse. Je vous invite à interroger un.e spécialiste (naturopathe ou sage-femme formée aux HE) pour savoir lesquelles utiliser.

7eme mois de grossesse - jedeviensecolo.fr
soins et hygiène durant la grossesse

1 / Des produits sains sous la douche

Je vous conseille d’éliminer de votre routine les gels douche et shampoings liquides que vous pouvez acheter dans les supermarchés et les pharmacies. Tournez-vous vers des alternatives solides et bio qui ne contiendront pas d’ingrédients indésirable et en plus de cela qui vont réellement nourrir votre peau. Un savon fabriqué à froid et surgras ne laisse pas une peau qui tiraille, bien au contraire. De même, un shampoing solide ralentit le regraissement des cheveux et les laisse beaucoup plus soyeux et brillants.

Où les trouver ?

Dans un magasin bio près de chez vous ; dans les boutiques de vrac près de chez vous ou sur les sites internet suivants :

Mademoiselle Bio

Slow Cosmétique

ZoEssentiels

 

Mes chouchous pendant ma grossesse :

Une éponge naturelle pour ne pas utiliser trop de savon sous la douche. Chez Slow Cosmétique.

Le savon à la propolis noire de Bhallot Flurin.

Un savon d’Alep.

Le savon à l’huile d’olive de Comme Avant.

Le savon surgras au karithé de Karethic, en vente aussi sur Slow Cosmétique.

Toute la liste des savons à froid sans huiles essentielles vendus chez Slow Cosmétique.

Le shampoing au rhassoul de Comme Avant, sur leur site ou sur Slow Cosmétique.

Le shampoing équilibrant de Pachamamaï.

déodorant sans huiles essentielles - jedeviensecolo.fr
hygiène durant la grossesse

2 / Hygiène corporelle

Le déodorant

Halte aux déodorants suspects, on éloigne tous les sprays et roll-on de grande surface ou de pharmacie et on se tourne vers le naturel et le bio. Mais attention : les déodorants que vous utilisez lorsque vous êtes enceinte ne doivent pas contenir d’huiles essentielles.

Le plus simple pour vous désodoriser les aisselles peut-être d’utiliser du bicarbonate (alimentaire, pour la finesse du grain), cependant, il ne convient pas à tout le monde. De nombreuses personnes réagissent à son application qui leur provoque des rougeurs, un assèchement de la peau (si cela vous arrive, nourrissez votre peau avec une huile végétale et une goutte d’aloe vera).

Vous pouvez vous tourner vers des déodorants solides ou en pâte, à appliquer sur aisselles humides.

Ma sélection de déodorants sains sans huiles essentielles :

Baume déodorant sans bicarbonate ni parfum, par Gaiia.

Déodorant crème neutre, par Simples et divines.

Déodorant solide à la Mandarine verte, par Clémence et Vivien.

Déodorant Cocoon sans emballage.

Du bicarbonate de soude alimentaire.

Le dentifrice

J’y ai déjà consacré un article, le dentifrice soulève de nombreuses questions de santé. Pourtant, les dentistes nous rappellent que c’est le geste qui est primordial pour un bon brossage de dents, pas la pâte à dentifrice. Mais l’on aime que ça mousse et que ça rafraîchisse notre haleine.

Quels dentifrices sains et sans huiles essentielles utiliser ? Voici ma sélection :

Le dentifrice en poudre pour gencives sensibles, de Comme Avant.

Le dentifrice solide de Pachamamaï.

soins durant la grossesse

Soutenez mon travail sur Tipeee !

Vous pouvez dorénavant soutenir mon travail sur « Je deviens écolo » (blog, YouTube, réseaux sociaux, newsletter, fiches pratiques…) en faisant un don d’argent via la plateforme Tipeee. Que ce soit pour me remercier pour cet article ou d’autres contenus que j’ai déjà créés et publiés, vous pouvez donner ponctuellement ou chaque mois (comme pour un abonnement à un média) le montant que vous voulez. C’est très simple, rendez-vous sur ma page Tipeee. Merci !

3 / Nourrir sa peau pour prévenir des vergetures

Commencez par avoir une alimentation équilibrée qui fait la part belle aux bons gras dont a besoin une femme enceinte. Pour cela, ma naturopathe m’a recommandé le mélange d’huiles pour la grossesse de la marque Quintessence, à inviter dans son assiette midi et soir.

Hydratez-vous bien en buvant beaucoup d’eau : 2 à 3 L par jour, ce qui nécessaire pour le bébé, pour vous et qui aide votre peau à garder son élasticité.

Enfin, il est recommandé d’appliquer de l’huile ou une crème pour prévenir l’apparition des vergetures. Où l’appliquer ? Sur les zones concernées : poitrine, buste, ventre, bas du dos et éventuellement les fesses et le haut des cuisses.

Le plus simple est d’utiliser un macérât huileux de calendula (des fleurs de soucis), autrement appelé huile de calendula. Vous pouvez la préparer vous-même si vous avez des fleurs de soucis à proximité et le temps de laisser le mélange décanter (vous trouverez les explications de la recette sur d’autres blogs). Vous pouvez sinon en acheter près de chez vous ou bien-sûr sur Slow Cosmétique.

De jeunes marques se sont lancées sur le secteur de la grossesse pour proposer des produits agréables et sains, comme Omum (labellisée Slow Cosmétique) ou Daylily que j’ai eu le temps d’utiliser (crème et huile pour le corps) et d’apprécier (produits offerts par Daylily).

4 / Visage

Pour le visage, restez minimaliste ! Le soir, on se démaquille à l’huile, puis au savon à froid, et on termine par une eau florale. Ensuite, nourrissez votre peau d’un mélange d’huile végétale (celle qui correspond à votre type de peau, je vous renvoie pour cela aux livres de Slow Cosmétique) et de gel d’aloe vera. Parfois, j’aime ajouter une noisette de baume réparateur de Ballot-Flurin, super efficace sur une peau sèche.

Trouvez vos ingrédients chez des producteurs locaux, sinon sur Slow Cosmétiques :

Mes chouchous :

 

Halte au masque de grossesse

La grossesse nous expose aussi au risque de « masque de grossesse » : des taches brunes qui apparaissent sur la peau durablement. Pour y échapper, une seule solution : se protéger de UV avec de la crème solaire, un chapeau, des vêtements… Vivant mon dernier trimestre de grossesse en plein été -caniculaire-, je me suis un maximum caché le visage sous un chapeau. En ville, je sortais avec de la crème solaire sur le visage, les bras et le décolleté en plus de porter mes lunettes de soleil et mon chapeau. À la plage, j’ai toujours bien appliqué de la crème solaire bio indice 50 et porté mon chapeau, ce qui m’a permis de ne pas attraper de coup de soleil ni de voir apparaître des traces de sur-pigmentation.

Enceinte ou pas, je vous recommande d’utiliser une crème solaire bio qui ne contient pas de filtre chimique (un des responsables de la mort des coraux) mais des filtres minéraux (qui réverbèrent les UV comme un miroir). Ces filtres minéraux ne sont pas parfaits, ils peuvent même être présents sous forme nano dans certaines crèmes bio, auquel cas ces nanoparticules seraient également nocives pour les coraux (d’après de récentes études). Mon conseil : en appliquer le plus rarement possible lorsque vous êtes en milieu marin, et miser sur des crèmes qui certifient ne pas contenir de  nanoparticules, telles que Alphanova sun ou EQ (bien qu’elle soit très blanche et épaisse).

5 / Maquillage

Pour le maquillage, je vous recommande de vous tourner là aussi vers des marques bio. J’en ai déjà parlé dans mes articles sur l’acné, j’utilise depuis plusieurs années la marque Lily Lolo pour son fond de teint minéral que je trouve génial. Le reste de mon maquillage est assez minimaliste : du mascara, un peu de crayon sur les sourcils et éventuellement du khôl sur la paupière.

Mes chouchous :

Pour creuser encore plus le sujet, vous pouvez lire :

Avez-vous changé de routine de soins durant votre grossesse ?

Quels produits avez-vous aimé utiliser ou découvrir ?

« Je deviens écolo » utilise des liens affiliés vers des plateformes partenaires. Passer par ces liens d’affiliation pour faire vos achats vous permet de soutenir financièrement tout le travail réalisé sur ce blog sans débourser un seul centime de plus puisque ce sont ces sites partenaires qui reversent à « Je deviens écolo » une petite commission sur les ventes effectuées.