Présente dans 9 pays européens pour démocratiser les circuits courts, l’entreprise française La Ruche qui dit Oui ! élargit son offre en ouvrant de nouveaux services à ses utilisateurs. Livraison à domicile, achats de dernière minute en direct des producteurs et transports groupés entre voisins sont les trois nouveaux services testés par La Ruche qui dit Oui ! pour faciliter toujours plus l’accès à un alimentation locale.

La Ruche qui dit Oui !, 8 ans de consommation locale

Depuis septembre 2011, La Ruche qui dit Oui ! a rapproché 150.000 consommateurs français de 5.000 producteurs en leur permettant de commander des produits locaux via une plateforme internet. Pas moins d’un quart des agriculteurs qui vendent en circuits courts utilisent La Ruche qui dit Oui !

Comment ça marche ?

Pour devenir client, il faut commencer par s’inscrire gratuitement sur le site et intégrer une ou plusieurs ruches près de chez soi, auprès de qui on pourra passer commande. La ou le responsable de ruche est en charge de regrouper des producteurs locaux afin de vendre leurs produits dans sa ruche. La commande est donc passée et payée en ligne, les clients viendront ensuite la retirer deux ou trois jours plus tard au point de collecte animé par la ou le responsable de la ruche, en présence de certains producteurs.

Ce moyen novateur de vente en directe permet au producteur de fixer librement son prix. Il conserve 80% de ses revenus H.T. et reverse les 20% restant à La Ruche et au responsable de ruche pour financer le service.

Des prix justes et équitables

« La Ruche qui dit Oui ! a contribué à démocratiser la notion de circuits courts en leur apportant une visibilité nouvelle, explique Hélène Binet, directrice éditoriale de La Ruche qui dit Oui !. Nous sommes tous complémentaires et oeuvrons dans un objectif commun : que les producteurs soient correctement rémunérés. À La Ruche, cela compte aussi pour le reste de la chaîne ».

Les minis ruches : pour qui, pourquoi ? - jedeviensecolo.fr
Les minis ruches : pour qui, pourquoi ? - jedeviensecolo.fr
Photo T. Louapre

Les minis ruches, un nouveau service de proximité

Pour améliorer ses services, La Ruche qui dit Oui ! a lancé en 2018 les minis ruches. « L’idée avec les minis ruches est de multiplier les points de retrait. Ce concept permet à des voisins de se regrouper afin qu’une seule personne aille chercher les commandes de plusieurs familles qui habitent le même immeuble ou des maisons à proximité. Ces voisins viennent ensuite les récupérer à domicile, explique Hélène Binet. Dès le début, ça bien fonctionné en province où les gens peuvent se déplacer en voiture, mais à Paris on s’est tout de suite rendu compte que ramener les courses de 4-5 personnes en transport en commun, ce n’était pas possible ».

→ Qui peut ouvrir une mini ruche ?

Les minis ruches sont soit créées par un client qui convainc ses voisins de le rejoindre dans l’aventure pour mutualiser les déplacements. Auquel cas, son domicile devient le lieu de livraison pour ses voisins. Il se charge d’aller chercher les commandes de tout le monde durant la distribution à la ruche dont il dépend pour les ramener chez lui, à la mini ruche.

Les minis ruches peuvent aussi être ouvertes par un.e responsable de ruche sur le même lieu de livraison ou à d’autres endroits, après les horaires de distribution de la ruche.

Nouveau : la livraison à domicile en Île-de-France

À Paris, La Ruche a donc noué un partenariat avec le Comptoir local qui s’assure de collecter les produits chez les producteurs puis de les acheminer jusqu’aux points de collectes des minis ruches. Autre nouveauté, dès la fin janvier 2019 tous les membres de ruches en Île-de-France pourront choisir d’être livrés à domicile grâce au service La Ruche à la Maison.

La vidéo explicative :

Les minis ruches : pour qui, pourquoi ? - jedeviensecolo.fr

Plus de 780 minis ruches

À Toulouse, Camille Vionnet est responsable d’une ruche où elle orchestre les distributions tous les mercredis soirs de 18h à 19h, en présence de quelques producteurs. La demi-heure suivante, ce sont les clients des minis ruches qui passent récupérer leur commande que Camille aura préparé.

« On aurait pu choisir de prolonger la distribution de trente minute mais on s’est engagés auprès des producteurs à terminer à 19h pour qu’ils puissent rentrer pas trop tard », explique Camille sur son choix de créer une mini ruche en plus de sa ruche.

Pour les producteurs, les minis ruches représentent aussi des commandes supplémentaires. Les femmes enceintes ou avec un jeune enfant, les sportifs qui vont à la salle après le boulot, les gens qui finissent tard ou même ceux qui aiment que ça aille vite… Toutes ces personnes qui n’étaient pas clientes de la Ruche en raison de la contrainte horaire peuvent trouver dans le service mini ruche une solution pour s’offrir des produits locaux et de qualité dans des conditions de retrait qui leur conviennent.

Innover pour créer du lien social

« Les idées émergent de tout le monde à La Ruche, nous écoutons bien sûr nos producteurs et responsables de ruches pour faire évoluer le service de la meilleure des manières, conclut Hélène Binet. »

« La nouveauté qui plaît beaucoup, c’est notre application qui permet aux producteurs de facturer des clients le jour-même des livraisons alors que normalement les commandes et transactions se font en amont, via le site. Nous avons développé cette application pour que producteurs puissent amener avec eux des surplus de productions, par exemple, et qu’ils puissent les vendre durant la distribution, de manière imprévue ».

Devant le succès que connaît La Ruche qui dit Oui ! depuis 2011 et les bienfaits que cette entreprise engagée pour une consommation locale, je suis heureuse d’avoir pu partager avec vous ces évolutions de La Ruche. Si vous ne connaissiez pas ce service et ses différentes possibilités, je vous invite à visiter le site, vous y inscrire gratuitement et découvrir ce que proposent les ruches près de chez vous.

 

Article écrit avec le soutien financier de La Ruche qui dit Oui !

Arrivez-vous à consommer local ?

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez pour faire des achats locaux ?


Lucie Paimblanc

Blogueuse engagée et gourmande. Journaliste touche-à-tout. Auteure de ce blog bienveillant qui t'aide à devenir écolo et réduire tes déchets sans douleur.

Cela pourrait vous intéresser

Privacy Preference Center