Après une bonne année à faire évoluer ma garde-robe vers un contenu éthique ou écoresponsable, j’ai acquis quelques belles pièces de marques que j’aime recommander. Parmi celles-ci, Bleu Tango tient une place à part… 

 Je porte 

 Accessoires 

lunettes de soleil en bois de bouleau par Rezin, modèle Smith

x espadrilles Toms (été 2017). Modèle similaire

x Totebag Bleu Tango 2018

x Livre « Toute une année zéro déchet » par Chloé Metahri

slow fashion éthique printemps Bleu Tango

Bleu Tango met des couleurs dans nos tenues

Ce magnifique chemisier aux motifs fruits est issu de la collection été 2018 de Bleu Tango. Depuis 2013, Bleu Tango invite les femmes à affirmer leur féminité et leurs forces au travers de vêtements qui ne passent pas inaperçus. Je n’ai jamais autant de compliments que lorsque je porte un de mes deux chemisiers Bleu Tango.

Artisanat, traçabilité, transparence

En cherchant à créer des vêtements de qualité, Lou Ripoll, styliste et entrepreneure à la tête de Bleu Tango, a créé une filière éthique, dont elle connaît chaque maillon. Sur le site de Bleu Tango, nous trouvons toutes les réponses au #WhoMadeMyClothes [Qui a fabriqué mes vêtements ?] (lancé par le mouvement Fashion Revolution) dans les articles du blog rédigés par Lou.

Les forces de Bleu Tango

  • transparence totale sur chaque étape de la fabrication des vêtements
  • une création artistique et artisanale basée sur l’imagination de Lou
  • des motifs colorés peints à l’aquarelle par Lou, et imprimés en Italie
  • une fabrication uniquement européenne (France, Pologne, Italie)
  • peu de modèles dans chaque collection
  • deux collections par an
  • des vêtements de qualité qui durent des années
  • des vêtements sur-mesure
  • des vestes réversibles

Si j’aime autant Bleu Tango, c’est aussi parce que j’ai connu Lou au lycée. Nous n’étions pas dans la même classe mais nous avons toutes les deux participé à l’équipe fondatrice du journal du lycée. Lou, je m’en souviens très bien, avait dessiné le logo du « Bulletin » que nous avions tous validé dès le premier jet ! Son sourire, son énergie positive et rayonnante m’impressionnaient beaucoup.

Quelle joie quand j’ai découvert, une quinzaine d’années plus tard, que la jeune adolescente qui m’avait prêté son pull rayé sans même me connaître, avait réalisé son rêve de la plus belle des façons. Lou est devenue styliste, elle a créé sa marque, et je ne suis pas surprise de constater toutes les valeurs sociales et artistiques qu’elle a donné à son entreprise. Bravo, Lou !

Retrouvez les pièces Bleu Tango dans sa boutique au 47 ter, rue d’Orsel 75018 Paris ; et sur la boutique en ligne.

Short en coton brodé, par Close et Mango & Salt

Le retour en force du printemps, avec des rayons de soleil aussi chauds qu’en été, m’ont donné envie de sauter dans les jupes, les robes et les shorts. Cette fois, c’est mon nouveau short Close, réalisé en partenariat avec Victoria de Mango & Salt, que j’ai choisi d’enfiler. Sa coupe droite, sa taille haute et sa matière en font un très bon allié pour les femmes qui, comme moi, ont les hanches marquées mais la taille fine.

En vente uniquement sur le site Monshowroom. Si vous êtes vous aussi fan de Victoria et souhaitez la soutenir en commandant une ou plusieurs pièces de cette collection éthique, je vous invite à suivre un lien posté dans son article afin de lui offrir quelques commissions supplémentaires, ce que j’ai tenu à faire pour ma commande 💛

slow fashion éthique printemps Bleu Tango

La démarche éthique de la collection Close x Mango & Salt

En quoi ce short et le reste de la collection Close x Mango & Salt est-il éthique, vous demandez-vous certainement ! Certes, il est en coton, une fibre naturelle, mais celui-ci n’est pas bio… L’écoresponsabilité réside ailleurs.

En effet, comme l’explique Victoria dans son article, il a fallu faire un choix entre le coton bio et « un mode de fabrication plus éthique » pour sortir une collection entière à prix abordable.

Close et Victoria se sont tournés vers Creative Handicrafts, « un organisme social certifié fair trade qu[e la responsable de Close] avait eu l’occasion de visiter en Inde il y a quelques années et qui l’avait beaucoup touchée (…) C’est donc finalement une collection équitable et placée sous le signe de l’empowerment féminin que nous avons décidé de créer ! », relate Victoria dans son article de présentation de sa collection.

Les femmes, une population fragile

Les marques qui choisissent de faire fabriquer leurs vêtements ou accessoires en Inde ou au Benglash dans une démarche respectueuse des humains prennent souvent le parti de travailler avec des coopératives ou organismes qui soutiennent les femmes.

Pourquoi favoriser les femmes ? Parce qu’elles sont encore les plus fragiles. Soumises à une culture patriarcale, elles sont dépendantes financièrement d’un mari et bien souvent contraintes à rester à la maison pour s’occuper de la famille. Ces organismes cherchent à leur offrir plus d’indépendance et de pouvoir en leur permettant de travailler, si besoin à domicile, afin de gagner leur propre argent, et de regagner confiance en elles.

J'espère que ces deux présentations vous auront intéressées et donné envie d'aller regarder ce que chacune de ces entreprises fait.

Partagez vos marques coups de coeur dans les commentaires, je suis toujours ravie d'en découvrir !


Lucie Paimblanc

Blogueuse engagée et gourmande. Journaliste touche-à-tout. Auteure de ce blog bienveillant qui t'aide à devenir écolo et réduire tes déchets sans douleur.

Cela pourrait vous intéresser

Privacy Preference Center