Mode éthique : seconde-main et artisanat français

J’adore cette tenue parce qu’elle est fraîche et fleurie. Elle me met presque autant en joie que les rayons du soleil qui nous ont réchauffés à l’heure du marché.

La plupart des pièces sont de seconde-main, deux viennent de très belles marques françaises :

– 🌼 veste à marguerites, marque américaine, achetée d’occasion
– pantalon jaune pale, acheté d’occasion
– ceinture jaune pale, achetée d’occasion
– foulard Bleu tango
– sac à main Maison Fantôme

Les foulards artisanaux de Bleu tango, le luxe à la française

Depuis trois ans, la créatrice de Bleu tango sort une fois par an une magnifique collection de foulards à lire. Le nom vous surprend ? C’est normal, c’est elle qui l’a inventé, de même que le concept. Je vous raconte.

Les foulards à lire sont des adaptations imaginaires et en couleurs des romans préférés de Lou Ripoll. Pour cette troisième saison, Lou nous a fait suivre toutes les étapes de la création artistique et artisanale de ces foulards sur son compte Instagram (ici), c’est nous (ses abonné·e·s) qui avons voté en stories pour définir les foulards de la saison. Ensuite, on a suivi le processus créatif de Lou, étape par étape.

Le foulard Alice au pays des Merveilles

Pour Noël, j’avais mis dans ma liste de souhaits de cadeaux (sur ce site engagé), le foulard au motif Alice au pays des Merveilles, pour ces dessins époustouflants, et son joli rose poudré qui me va bien au teint.

Ce foulard hors du commun est une œuvre d’art ambulante, emballée dans un coffret cartonné et plié, qui fait office de couverture pour cet ouvrage iconoclaste. La couverture est bien entendu dessinée à l’aquarelle par Lou, et accompagnée de son bandeau façon rentrée littéraire. Le foulard est en 70% coton et 30% soie ; 180 cm x 49 cm. Je chéris cette merveille de mon dressing comme si je possédais le tableau d’un grand peintre.

Maison Fantôme : transformer les déchets en sacs stylés

C’est Lou qui m’a parlé la première fois de Maison Fantôme. Sur le site, j’ai découvert des sacs qui ont une allure rock et un style affirmé, loin de laisser penser que le tout est fait à partir de déchets.

Lors d’un passage à la boutique Les 3 L vegan à Montpellier, j’ai flashé sur ce petit sac pochette — le dénommé Poïpoï — qui a de la ressource et le format que je recherchais.

Léger, souple et résistant, il a une contenance parfaite pour transporter le minimum dont j’ai besoin 👌🏼

Fantôme est une marque transparente. Sur le site, les fiches produits indiquent les matériaux dans les détails et les lieux de fabrication de chacun.
Par exemple le sac Poïpoï est en chambre à air collectée en France, la sangle est en lin et polyamide, fabriquée en France, le fil est de fabrication allemande, les accessoires métalliques et plastiques viennent d’Italie et l’étiquette en caoutchouc est fabriquée au Portugal. Le tout est assemblé à la main, près de Bordeaux.

Avec cette tenue, je me fais croire que c’est le printemps !