Allons à la rencontre de Maria del Mar, une Parisienne bien installée qui a petit à petit transformé ses rebords de fenêtres et son salon en un joli potager urbain. Partie de zéro, elle nous explique comment elle a bâti ses connaissances par l’expérience et partage sa vision du jardinage urbain.

Un passe-temps qui rapproche des agriculteurs

D’après Maria, faire pousser des plantes comestibles sur son balcon a plusieurs vertus, à commencer par se reconnecter aux cycles de la nature : « J’ai l’impression qu’on mange mieux, plus de saison. C’est grâce à mes plantes que j’ai appris qu’il y a une raison pour laquelle à chaque époque de l’année il y a des fruits et des légumes différents », me dit-elle. « Comprendre cela, c’est aussi aligner son corps avec le rythme de la nature, et ça, je l’ai appris par le jardinage ».

Ce modeste maraîchage en appartement pourrait aussi rapprocher les urbains des agriculteurs dont les difficultés du métier sous souvent méconnues. « En juin, j’ai bien galéré parce qu’il a beaucoup plu, commence Maria, mais tous les jours je pensais à tous les agriculteurs de la France. Je me disais « il a fait super froid, il y a eu de la grêle, des orages… », avant je ne pensais jamais à ça ! Je suis à Paris, il y a des supermarchés, il n’y a jamais de problème de stock de fruits et légumes. Maintenant, quand je vois à la météo que je n’aurai que des nuages aujourd’hui, je souffre, et j’ai aussi une petite pensée pour les agriculteurs ».

Maria del Mar cultive sur son balcon parisien - jedeviensecolo.fr

Pouvoir y consacrer du temps, et un peu d'argent

Vous l’avez entendu dans la vidéo, le mari de Maria a fabriqué sur-mesure les bacs qui occupent les rebords de fenêtres ainsi que la serre qui leur permet de faire pousser les semis en hiver. Pour le reste (les terreaux, les graines), il faut investir.

Citadine depuis toujours, Maria confesse avoir commencé le jardinage en 2015 en tentant de cultiver deux pieds de tomates, vite morts. « Et puis j’ai découvert La Box à Planter et son système de graines à semer selon les saisons, mais surtout avec tous ses conseils. J’ai commencé à faire moi-même les semis -et non plus à acheter des plantes à repiquer-, ce qui exige un vrai travail pour garder la terre humide, et j’ai adoré cela ! »

En trois ans de « maraîchage » dans son appartement, Maria del Mar a acquis suffisamment d’expérience pour optimiser le peu d’espace extérieur qu’elle a à disposition. Le couple peut manger en été de la roquette, des tomates, poivrons, des fraises… Ce passe-temps devenu une vraie passion, Maria a investi dans un container de 100L avec une pompe et des tuyaux de goutte à goutte pour que toutes ses plantes puissent passer 2 à 3 semaines sans qu’elle ne soit là pour les arroser.

Vos graines bio et reproductibles, par La Box à Planter :

Les conseils de Maria pour se lancer

Vous souhaitez vous aussi vous lancer dans le jardinage sur votre balcon, Maria a deux conseils pour vous :

  • Commencez par cultiver des aromates car c’est le plus facile et on a le plaisir de pouvoir les manger rapidement. Cela permet de s’entrainer sur l’arrosage, également.
  • Utilisez un germoir pour observer et découvrir la phase de germination des graines. En seulement 3 jours on voit des résultats, et là aussi, on a le plaisir de pouvoir manger ce que l’on a fait pousser.

Retrouvez Maria sur :

Avis aux Parisiens : Maria del Mar ouvrira en octobre 2018 une boutique de vrac spécialisée dans les liquides, avec un service de livraison à domicile.

Maria del Mar cultive sur son balcon parisien - jedeviensecolo.fr

N’oubliez pas de partager vos belles plantes d’intérieur et de balcon avec le #VerdissezMoi sur les réseaux sociaux, je partage régulièrement vos photos.

Ce témoignage vous a-t-il donné envie de vous lancer ?

Comment percevez-vous le mouvement du jardinage urbain ?

Veuillez noter :

« Je deviens écolo » utilise des liens affiliés vers certaines plateformes partenaires. Cela ne modifie en rien les prix à l’achat et me permet de percevoir une commission sur les ventes enregistrées via ces liens. Quand vous suivez un de ces liens pour passer une commande, vous soutenez indirectement ce blog, et je vous en remercie chaleureusement !