Retour à une époque passée, quand le mouchoir était un bout de tissu tout doux que jamais on ne jetait. À tel point qu’aujourd’hui, nous fouillons les placards de nos grands-mères pour excaver ces trésors du zéro déchet. Il m’aura fallu plusieurs mois pour définitivement franchir le cap des mouchoirs en tissu. La crainte du regard des autres, avant de finalement transformer cette différence en force, grâce à de jolis mouchoirs fièrement brandis!

Des mouchoirs plus ou moins artisanaux

J’aime mes petits mouchoirs taillés dans des tissus douillets. Dépareillés, effilochés, pas très carrés, j’aime leur originalité. Le plus souvent, ils épongent la p’tite goutte au nez après m’être réchauffée d’une grande tasse de thé. Une heure plus tard, ils sont déjà tout secs. Ce n’était que de l’eau, après tout. Mais si d’aventure je tombais malade, eux ne me laisseraient pas tomber, entre deux tours de machine à laver.

Pour me constituer un stock suffisamment conséquent, je suis tout de même passée à l’achat. On en trouve de seconde-main chez Emmaüs (comme pour nos serviettes de table) ou autre friperie, mais aussi des neufs que l’on s’offre pour Noël notamment.

Où les acheter ?

Dans les boutiques de vrac qui vous proposeront sûrement des mouchoirs cousus localement par des couturières.

J’aime ceux, épais et doux de Filao, près de Montpellier, mais aussi ceux en coton tissé lange de Mana Mani (lien affilié), une petite entreprise des Hauts de France qui rend le zéro-déchet chic et joli. Leur kit mouchoirs se compose de 4 petits mouchoirs, d’un petit pochon plat pour ranger son mouchoir propre dans son sac à main sans qu’il se salisse, et d’un pochon rond pour y ranger le mouchoir sale, astucieux !

Lire aussi :

les jolis mouchoirs zéro déchet en tissu - jedeviensecolo.fr
mouchoirs zéro déchet - jedeviensecolo.fr

Faire ses jolis petits mouchoirs

J’ai récupéré des tissus doux chez ma maman, ma belle-maman et d’anciens vêtements. Quatre coups de ciseaux et le tour est joué ! Pour avoir des mouchoirs aussi parfaits qu’un carré Hermès, passez les contours à la machine à coudre. N’en ayant pas moi-même, je me suis contentée de les garder dans cet état visuellement inachevé, mais qu’importe !

Et vous, comment chouchoutez-vous votre bout du nez?


Lucie Paimblanc

Blogueuse engagée et gourmande. Journaliste touche-à-tout. Auteure de ce blog bienveillant qui t'aide à devenir écolo et réduire tes déchets sans douleur.

Cela pourrait vous intéresser

Privacy Preference Center