To bio or not to bio ? Pour garder la planète en vie, cessons de vivre au-dessus de nos moyens. Un essai de Jacques-Pascal Cusin, édité chez Marabout en 2009.

L’auteur. « Jacques-Pascal Cusin, spécialiste de la nutrition, a élargi ses champs d’investigation et de recherche, ainsi que ses compétences et qualifications dans le domaine du développement durable. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Santé et vitalité par l’alimentation vivante et La bio malmenée. » Voici pour la quatrième de couverture.

Quant au site web de l’auteur, il nous apprend que J.-P. Cusin a suivi une formation littéraire et économique avant de se lancer dans la nutrition. Il orienta ensuite ses recherches sur la corrélation entre santé de l’homme et santé de la planète. Enfin, en 2006, il suivit une formation universitaire en développement durable pour légitimer ses recherches et son expérience.

 

« Le temps n’est pas loin où nous devrons affronter les conséquences de nos actes ; anticipons en prenant celui de modifier nos habitudes de consommation. »

Page 23, dernière phrase de l’introduction.

img_0254

║ Résumé ║

 

Une empreinte écologique de géant en seulement quelques décennies, un épuisement des ressources naturelles non renouvelables qui pointe le bout de son nez, mais des solutions possibles et faciles, tel est l’angle de cet essai. L’auteur déroule des informations phrase après phrase pour nous faire la démonstration d’un monde que l’homme mène à sa perte. 

Il s’attaque à tous les pans de la société, même la monnaie, même le système de plantation de riz en Asie, même la notion de progrès. Moins surprenant, il pourfend les OGM, le brevetage des semences, le système actuel de subventions agricoles et l’élevage intensif bovin.

Heureusement, les solutions sont nombreuses et Jacques-Pascal Cusin encourage le lecteur à commencer par agir sur son quotidien. « En modifiant nos habitudes de consommation, nous modifions les flux de matières premières qui sont à l’origine de tout ce que nous consommons, donc des enjeux les plus cruciaux de la planète ». Dans son dernier chapitre, l’auteur remet le progrès en question, de quoi nous faire réviser notre définition de « progrès » humain et de redessiner un monde équitable.

 

║ Mon avis ║

 

Dès l’introduction, la logique développée par l’auteur pour relier tous les pans de nos vies sous la seule -mais pas simple- problématique du développement durable m’a fascinée. Tel un professeur d’économie, dans un langage clair et abordable,  il dépeint le monde capitaliste qui nous berce. Progrès, néolibéralisme, croissance, bien-être, pollution, pétrole, paupérisation, dépressions, dévalorisation du produit alimentaire de base, subventions, PAC, économie de marché…

Jacques-Pascal Cusin part de sa définition du biologique pour conclure l’introduction sur une inquiétude qui nous concerne tous: 200 millions de réfugiés climatiques sont attendus en ce XXIe siècle. Tout au long de ses six chapitres, il ouvre le champs des possibles avec quelques solutions simples à adopter de ce pas. Il nous responsabilise en évitant de nous accuser. Ce que j’aime beaucoup et qui manque souvent sur le web: les sources des informations qu’il donne sont toutes à la fin du livre (pas moins de 116 notes pour un peu plus de 210 pages).

Ce livre est particulièrement bien écrit, pas lourd à avaler et surtout très prenant dès son introduction. Je me souviens avoir été soufflée par toutes les informations accablantes que j’y ai lu et avoir eu besoin de laisser le livre de côté pour digérer cette introduction avant de passer à la suite. Cette lecture aide à la prise de conscience écologique.

Seul défaut: il a été écrit en 2008 pour publication en 2009, les données ne sont donc plus tout à fait d’actualité, par exemple, à l’époque, la population mondiale attendue en 2050 était de 9 milliards d’humains. Dans son nouveau livre tout juste publié, l’auteur ressort cette donnée mais qui prévoit aujourd’hui 10 milliards d’humains sur Terre en 2050. Ce défaut susmentionné n’en est pas un si l’on souhaite faire des comparaisons pour comprendre comment nous avons évolués en 10 ans.

↠ Acheter To bio or not to bio ?, de Jacques-Pascal Cusin ↞

 

img_0256

Un livre pour :

  • Se blinder d’infos sur le développement durable, sous toutes ses facettes,
  • Se foutre un coup de pied au cul pour engager un changement de ses habitudes personnelles,
  • Réfléchir différemment au monde qui nous entoure, aux politiques économiques des pays, au système d’agriculture soutenu par l’Europe, aux repères de consommation que l’on a adopté dans les années 50, etc.,
  • Se convaincre qu’un avenir joyeux et respectueux de la nature est encore possible,
  • Les hommes et femmes politiques et tous leurs conseillers.

Avez-vous lu cet essai?
Avez-vous des références à me recommander sur le thème?

♡ Retrouvons-nous sur Instagram, Twitter et Facebook pour encore plus de partages! ♡


Lucie Paimblanc

Blogueuse engagée et gourmande. Journaliste touche-à-tout. Auteure de ce blog bienveillant qui t'aide à devenir écolo et réduire tes déchets sans douleur.

Cela pourrait vous intéresser