Si vous achetez des branches de basilic, je vous conseille vivement de les garder chez vous dans de l’eau où elles pourront ainsi continuer à vivre et pourquoi pas faire pousser des radicelles. Si celles-ci apparaissent, vous aurez entre les doigts un nouveau pied à planter. Voici comment vous y prendre pour donner une seconde vie à votre basilic !

1 – Faites pousser les radicelles du basilic

Vous avez cueilli ou acheté des tiges de basilic frais -et bio-, conservez-les dans un bocal d’eau. Changez l’eau tous les deux ou trois jours pour apporter des nutriments à vos tiges vertes et certaines feront sans doute quelques radicelles. C’est ce qu’il m’arrive souvent avec les branches de basilic en provenance de mon Amap et la première plantée a bien poussé et donne de très belles feuilles.

2 – Le matériel nécessaire

Vous aurez besoin d’un bac ou d’un gros pot ; de terreau à bouture ou à plantes aromatiques ; de terre et éventuellement de billes d’argile (si votre pot n’est pas percé dans le fond).

3 – On empote !

Si votre pot n’a pas de trous, commencez par verser des billes d’argiles dans le fond afin que l’eau puisse circuler quand vous arroserez le basilic. Ajoutez ensuite un mélange de terre et de terreau à quantité équivalentes. Creusez un trou au centre du pot, versez un peu d’eau (mouillez la terre du trou) et glissez délicatement la tige de basilic en prenant garde de ne pas casser les fines radicelles blanches. Maintenez la tige droite et rebouchez le trou de l’autre main. Tassez et arrosez.

4 – Entretien du basilic en bac

Lorsque vous plantez votre tige de basilic, coupez la partie florale afin de le pas épuiser la plante. Laissez-lui quatre feuilles pour la photosynthèse et vous pouvez consommer les autres.

Le basilic a besoin de la lumière naturelle et aime les bains de soleil prolongés. En revanche, ne le laissez pas prendre froid, rentrez votre pied de basilic quand les nuits deviennent trop fraîches et laissez-le poursuivre sa croissance derrière une fenêtre bien exposée.

Le basilic n’a pas besoin de beaucoup d’entretien si ce n’est d’être arrosé modérément (une à plusieurs fois par semaine, selon la chaleur). Référez-vous à l’humidité du sol pour savoir s’il a besoin d’eau ou pas. Attention, l’arrosage excessif est une des principales causes de mort de nos plantes chéries !

J’espère que ce tuto vous aura plu et vous sera utile pour cultiver à moindre frais des plantes dans votre appartement. Partagez vos photos de balcons et rebords de fenêtre verdis avec le #VerdissezMoi et tagguez moi @jedeviensecolo sur les réseaux sociaux ! Bon jardinage à vous !

Avez-vous déjà replanté un aromate coupé ?
Qu’aimez-vous faire pousser chez vous ?


Lucie Paimblanc

Blogueuse engagée et gourmande. Journaliste touche-à-tout. Auteure de ce blog bienveillant qui t'aide à devenir écolo et réduire tes déchets sans douleur.

Cela pourrait vous intéresser